Un site de Le STIF avec Région Ile de France Département des Yvelines Communauté Urbaine Grand Paris Seine & Oise

Le tracé

Le bus en site propre desservira Mantes-la-Jolie, le quartier du Val Fourré et le futur écoquartier fluvial. Il aura pour terminus, à l’est, le pôle gare de Mantes-la-Jolie, réaménagé dans le cadre du projet, et à l’ouest Rosny-sur-Seine. 

 Carte tracé

A partir du pôle-gare de Mantes-la-Jolie, le tracé empruntera le boulevard du Maréchal Juin (RD113), traversera le quartier du Val Fourré, en passant par le boulevard Clémenceau et la rue Marcel Doret. Le bus en site propre rejoindra ensuite le Boulevard Sully et traversera le Centre hospitalier François Quernay par la rue Charles Gounod. Enfin, il traversera l’Ecoquartier fluvial en passant par son axe principal, puis terminera son parcours dans la commune de Rosny-sur-Seine par le Chemin des Sirettes.

Le terminus du projet sera situé devant de la gare de Mantes-la-Jolie sur un large parvis sur un large parvis apaisé (pour en savoir plus sur le réaménagement du pôle gare). La station centrale sera positionnée au milieu du parvis pour garantir l’accès le plus rapide aux trains des lignes J et N, aux lignes normandes et au RER E, dont l’arrivée en gare de Mantes-la-Jolie est prévue pour 2022.

Pour rejoindre le Boulevard du Maréchal Juin (RD113), le bus empruntera la rue de la Paix, sous le parking VINCI en s’insérant de manière « semi-banalisée » : le bus bénéficiera d’une voie réservée dans un sens de circulation et circulera dans l’autre sens avec la circulation générale. 

Le long de ce boulevard, le bus circulera sur une voie réservée au centre de la voirie. Le boulevard sera réaménagé de façade à façade : une voie de circulation par sens sera conservée a minima, et une partie du stationnement sera supprimée. Les traversées piétonnes seront sécurisées et des aménagements cyclables continus seront créés.

L’ensemble permettra une amélioration du cadre de vie pour les riverains et les usagers.

Au niveau du carrefour entre le boulevard du Maréchal Juin et l’avenue Géo André, le bus passe d’une insertion axiale (au centre de la chaussée) à une insertion latérale (sur le côté de la voirie). Il permettra la desserte de nombreux équipements publics du quartier.

Le bus poursuivra de manière latérale sur la rue du Dr Bretonneau et la rue Marcel Doret. Au sein d’un mail piétonnier, large voie plantée d’arbres, longeant les équipements scolaires et sportifs, deux stations pourraient desservir le marché du Val Fourré et l’Aqualude. 

La desserte du quartier du Val Fourré par un bus sur une voie réservée favorisera son désenclavement et accompagnera les projets de rénovation du quartier.

Pour rejoindre le Centre hospitalier François Quesnay, le bus en site propre empruntera le boulevard Sully, le long de la zone d’activités avant de passer au milieu de la voirie au niveau du rond-point avec la rue Charles Gounod.

Ce tracé permettra un meilleur accès au secteur hospitalier mais également à l’école d’infirmières et aux services techniques de Mantes-la-Jolie, situés dans la ZAC Sully.

Le bus en site propre rejoindra ensuite la nouvelle voie de l’écoquartier au nord de la ZAC Sully.

 

Trois variantes, comprenant chacune une station, sont proposées à ce stade :

  • un tracé situé sur une parcelle qui doit accueillir un équipement hospitalier ;
  • un tracé à l’ouest de la ZAC Sully ;
  • un tracé à l’est de l’unité psychiatrique.

Au sein de l’Ecoquartier, le bus s’inscrira au centre de la nouvelle rue puis sur l’actuel chemin des Sirettes à Rosny-sur-Seine. La nouvelle rue disposera d’une voie de circulation par sens pour les voitures, d’une piste cyclable et de larges trottoirs.

Le terminus sera positionné sur le chemin des Sirettes (commune de Rosny-sur-Seine), au croisement de la rue des Martinets et à proximité du collège Sully et du gymnase Masséra.

Qu’est-ce qu’un SMR ?

Communément appelé Dépôt bus, le Site de Maintenance et de Remisage (SMR) est une infrastructure indispensable au projet permettant :

  • le garage et la maintenance des bus ;
  • le commandement de la ligne (régulation…) ;
  • la mise à disposition de locaux  (bureaux, espace de vie des conducteurs…).

 

Quel emplacement ?

A ce stade, la localisation du SMR n’est pas définitive. Deux sites sont à l’étude :

  • au sein du dépôt actuel de la TAM, dans le triangle ferroviaire au sud-ouest de la gare de Mantes-la-Jolie. 
  •  au sein de l’Ecoquartier, à proximité du terminus de la ligne.

 

Autorité organisatrice des transports

Une Autorité organisatrice des transports (AOT) est une entité qui détient la compétence transport sur un territoire donné. Cela peut être une commune, une agglomération, un groupe d'agglomérations, un département, une région, un groupement de collectivités. Cette AOT définit, sur son territoire, la politique de transport (niveau d'offre, financement, qualité de service, tarification, etc.). Elle choisit après appels d'offres ou par contrat, la (les) société(s) exploitante(s) qui mettra en œuvre cette politique. En Ile-de-France, c’est le STIF qui est en charge de cette compétence.

Accéder au Glossaire

Bus en site propre

Un bus en site propre est un transport en commun qui emprunte une voie ou un espace qui lui est réservé. Il bénéficie par ailleurs de la priorité aux carrefours, ce qui offre aux voyageurs des temps de parcours fiables et optimaux.

Accéder au Glossaire

Concertation préalable

La concertation préalable est un temps d’information et d’échanges avec le public en vue de présenter l’opportunité et les caractéristiques principales du projet. Encadrée par l’article L.300-2 du Code de l’urbanisme ou par l’article R121-2 du Code de l’environnement selon le contexte du projet, elle a pour objectif de recueillir les remarques et avis de tous les acteurs du territoire sur les grands principes et les objectifs du projet. La concertation doit permettre : - de répondre aux interrogations des habitants et usagers, liées aux changements engendrés par le projet - d’enrichir le projet en intégrant au mieux les besoins et les attentes des parties prenantes du projet pour construire une (des) solution(s) partagée(s). Cette étape est conclue par un bilan approuvé au Conseil du STIF, qui rend compte des échanges et des avis exprimés durant la phase de concertation avec le public. Des études complémentaires seront menées et un projet plus précis sera présenté à la population lors de l’enquête publique. Le bilan de la concertation et les études complémentaires éclairent les choix et les décisions du STIF et de ses partenaires sur les suites à donner au projet.

Accéder au Glossaire

Dossier d’Objectifs et de Caractéristiques Principales

Le Dossier d’Objectifs et de Caractéristiques Principales (DOCP) est le support du STIF pour la présentation de ses projets au stade des études préalables. Son approbation par le Conseil du STIF marque le début de la concertation préalable avec les élus et le public.

Accéder au Glossaire

Enquête publique

Consultation du public sur un projet plus abouti, l’enquête publique vise à présenter le projet et ses impacts sur l’environnement ainsi que les mesures qui seront prises pour en limiter les effets sur l’environnement, tout en permettant au public d’exprimer son opinion sur le projet. L’enquête est ouverte par un arrêté pris par le préfet, qui désigne un commissaire-enquêteur ou une commission d’enquête publique composée de plusieurs membres. A l’issue de l’enquête, un rapport est rédigé par le commissaire enquêteur, sur la base duquel il (elle) formule un avis favorable ou défavorable. En cas d’avis favorable, le préfet pourra prendre un avis de déclaration d’utilité publique des travaux, qui permettra de commencer les opérations. Dans le cas contraire, cette déclaration ne pourra être acquise que sous la forme d’un décret en Conseil d’Etat.

Accéder au Glossaire

Etudes préalables

Les études préalables sont effectuées en amont de la conception d’un projet, pour déterminer l’opportunité de celui-ci et ses grandes caractéristiques : longueur du tracé, mode de transport, coût prévisionnel, etc. Les études préalables donnent lieu à la rédaction du Dossier d’Objectifs et de Caractéristiques Principales (DOCP), sur la base duquel le projet est soumis à la concertation préalable.

Accéder au Glossaire

Fréquence

La fréquence d’une ligne de transport désigne le nombre de rames circulant à un moment donné, selon un intervalle de temps donné.

Accéder au Glossaire

Infrastructure de transport

Une infrastructure de transport est l’ensemble des supports physiques de l'activité de transport : rails, site propre, voirie, etc.

Accéder au Glossaire

Intercommunalité

L'intercommunalité désigne les différentes formes de coopération existantes entre les communes. L'intercommunalité permet aux communes de se regrouper en établissement public, soit pour assurer certaines prestations (ramassage des ordures ménagères, assainissement, transports urbains...), soit pour élaborer des projets de développement économique, d'aménagement ou d'urbanisme.

Accéder au Glossaire

Plan de Déplacements Urbains d’Île-de-France (PDUIF)

Approuvé par le Conseil Régional d’Île-de-France par délibération du 19 juin 2014, le Plan de Déplacements Urbains d’Ile-de-France (PDUIF) vise à coordonner à l’échelle régionale les politiques des acteurs de la mobilité pour tous les modes de transport. Son objectif principal est d’orienter la demande de déplacements et de proposer des solutions adaptées pour l’ensemble de la chaîne des déplacements. Le PDUIF procède à une hiérarchisation des lignes de transport afin de permettre une meilleure lisibilité des services de transport collectifs (selon qu’il s’agit d’une offre structurante ou locale). Le bus en site propre Esbly-Val d’Europe y est identifié en tant que liaison structurante de surface, plus précisément comme ligne TZen potentielle.

Accéder au Glossaire

Pôle d’échanges

Un pôle d’échanges (ou pôle d’échanges multimodal) est un lieu d’accès privilégié à une offre diversifiée de transports, permettant des correspondances aisées, et offrant les services indispensables à la réalisation du voyage (vente de titres, information multimodale, etc.).

Accéder au Glossaire

Rabattement

Le rabattement désigne le fait d’utiliser un mode de déplacement dans l’unique but de rejoindre un transport collectif, généralement un mode ferré (train, métro ou tramway) pour accomplir la suite de son voyage. Ce rabattement peut se faire à pied, en vélo, en bus ou en voiture particulière.

Accéder au Glossaire

Schéma directeur de la Région Île-de-France

Document d’urbanisme préparé et voté par le Conseil régional d’Île-de-France en 2013, le SDRIF a notamment pour objectif de maîtriser la croissance urbaine et démographique, et l’utilisation de l’espace, tout en garantissant le rayonnement international de la région Île-de-France. Il précise les moyens à mettre en œuvre pour corriger les disparités spatiales, sociales et économiques, pour coordonner l’offre de déplacement et préserver les zones rurales et naturelles, afin d’assurer les conditions d’un développement durable de la Région.

Accéder au Glossaire

TZen

Le T Zen est le bus à haut niveau de service en site propre d’Île-de-France conçu et développé par le STIF, l’autorité organisatrice des transports en communs d’Île-de-France. Ses caractéristiques comparables au tramway en termes de régularité et de fréquence (voies de circulation réservées, priorité aux feux, accessibilité, information) en font un mode de transport moderne, confortable et performant. Actuellement 5 lignes TZen sont en circulation ou en projet : T Zen 1 Sénart - Corbeil ; T Zen 2 Sénart – Melun ; T Zen 3 Paris - Pavillons-sous-Bois ; T Zen 4 Viry-Chatillon - Corbeil-Essonnes ; TZen 5 Paris 13e−Choisy-le-Roi. Concernant le bus en site propre Esbly-Val d’Europe, l’opportunité de mise en œuvre d’un TZen sera à confirmer dans la suite des études.

Accéder au Glossaire

Retour haut de page
Menu